Films·Général

Dunkerque

Dunkerque.jpg

Date de sortie : 19 juillet 2017

Réalisateur : Christopher Nolan

Casting : Fionn Whitehead, Tom Glynn-Carney, Mark Rylance, Tom Hardy, Cillian Murphy, Harry Styles, Barry Keoghan, Aneurin Barnard, Kenneth Branagh, James D’Arcy, Jack Lowden

Synopsis : Au début de la Seconde Guerre mondiale, en mai 1940, environ 400 000 soldats britanniques, canadiens, français et belges se retrouvent encerclés par les troupes allemandes dans la poche de Dunkerque. L’Opération Dynamo est mise en place pour évacuer le Corps expéditionnaire britannique (CEB) vers l’Angleterre.

L’histoire s’intéresse aux destins croisés des soldats, pilotes, marins et civils anglais durant l’Opération Dynamo. Alors que le CEB est évacué par le port et les plages de Dunkerque, trois soldats britanniques, avec un peu d’ingéniosité et de chance, arrivent à embarquer sous les bombardements. Un périple bien plus grand les attend : la traversée du détroit du Pas de Calais.

Avis :

Voici le nouveau chef d’œuvre de Christopher Nolan ! Je ne suis pas incroyablement à la page en ce qui concerne ses productions donc je ne pourrais pas faire beaucoup de comparaisons mais je dois dire que je n’ai pas été déçue. Je ne sais pas pour vous, mais à chaque fois que je regarde l’un de ces films, je me dis toujours que Christopher Nolan est un visionnaire, toujours en avance sur son temps. Je n’arrive pas encore à déterminer de quelle manière il fait partager ça dans ces films mais il y arrive et nous (en grande majorité) en profitons avec plaisir. Même après réflexion, je n’y vois toujours pas de défauts, tout y est extrêmement bien dosé.

Tout d’abord, on y trouve une occupation de l’espace qui est la signature même de Nolan. J’y ai vraiment été confronté pour la première fois lorsque j’ai regardé Interstellar, ces plans dans l’espace, ces détails, cette grandeur représentée étaient vraiment impressionnants. Et encore une fois, il transpose cette capture de l’espace à travers la caméra et fait comprendre la puissance ainsi que le danger des éléments autour des soldats. Tout est à prendre en compte lorsque Nolan décide de nous montrer quelque chose, on doit être à l’affût d’un indice qui peut nous aider à comprendre où l’on est mené, simplement du génie.

gallery-1481730618-ezgifcom-ef6026eaa0-1.gif

Nolan joue également avec nos perceptions du temps ce qui nous donne un peu l’impression de s’être fait mené par le bout du nez (mais franchement, on va pas se plaindre quand c’est lui qui le fait XD ). Dans ce film, tout est une question de temps et de rythme. On y retrouve des moments d’actions tels que ceux du gif au dessus ou des moments de grands calmes comme celui ci :

ddc0efbec1c70c9e_1.gif

À travers ces moments, la tension est toujours présente. Même si tout semble calme, ceux-ci restent pesants comme si quelque chose allait surgir à tout moment, il est impossible pour notre corps de se détendre. Vous allez le retrouver à travers le trailer mais même un bruit peut vous faire sursauter, c’est déstabilisant, mais au moins on ne voit pas ma pire ennemie qui est… la prévisibilité, on en est protégé :).

Pour apporter de l’ampleur à toute cette rythmique et cette photographie de folie, Nolan y ajoute un soupçon de musique (histoire de bien enfoncer le couteau dans la plaie et ne plus ressembler à rien selon les grimaces de pleurs, de joie ou surtout d’effroi produites par nous même selon le contexte, on a que l’embarras du choix). Donc frissons d’émotions garantis !

tumblr_oi7aelIBxE1u6f54jo1_500.gif

L’histoire en elle-même attise notre curiosité car même si les personnages sont fictifs, on ne peut que voir le réalisme des différentes situations et émotions montrées. Elle définit la notion de « héros », montre ce que l’instinct de survie peut amener à faire et révèle l’influence des liens qui se font ou se défont selon l’évolution du parcours. L’histoire sert à la fois de mémoire et de prise de conscience.

Pour finir, nous devons aborder le sujet des acteurs (je fais un effort surhumain actuellement pour ne pas mettre de gifs pour chacun d’eux, c’est dur !). Commençons par mes préférés de base qui sont Cillian Murphy et Tom Hardy (Peaky Blinders) . Tous deux ont déjà montré leur talent à plusieurs reprises donc ils ont clairement été pour moi une 2ème motivation pour aller voir ce film (la 1ère étant Nolan), pour ceux qui ne verrait pas qui est Tom Hardy, le voici ^^

image7-dunkirk-giphy-1500791717.gif

Pour la suite du casting, j’en ai découvert la majorité comme Tom Glynn-Carney, Aneurin Barnard ou mon préféré Fionn Whitehead (certains d’entre eux jouant dans leur tout 1er film).

tumblr_orihuqowmU1vur534o4_r1_500.gif

Par contre je vous avoue avoir eu une frayeur lorsque j’ai appris qu’Harry Styles serait du casting mais bon même si ça m’embête de l’admettre, il joue très bien. Ce casting est donc aussi sans défaut, ce qui amène une crédibilité excellente au scénario.

Au final, Nolan reste toujours aussi impressionnant dans sa réalisation et retranscription du monde via la caméra. Je préfère avertir, ceux qui veulent aller voir Dunkerque pour regarder un film de guerre seront peut être un peu déçus car la magie de ce film se trouve plus dans sa réalisation, ses plans, son histoire et ses liens temporels, l’action n’y est pas le but premier. Pour ma part, Nolan arrive encore une fois à nous séduire à travers un attachement pour les personnages et une puissance visuelle et sonore des images capturées (cela semble peu comme ça mais c’est impressionnant !).

Voici le trailer de ce superbe film, j’espère qu’il vous plaira 😉 et vos coms sont les bienvenus comme toujours 🙂

Signature Sohan

Publicités

8 commentaires sur “Dunkerque

    1. Je comprends ce que tu veux dire, c’est vrai qu’il s’est principalement focalisé sur le sensoriel, pour ma part, j’ai tellement accroché au film et aux personnages que je stressais pour presque tous les personnages, mais peut être pas au point de ressentir une grande vague de tristesse quand il y avait un mort effectivement.

      Aimé par 1 personne

  1. J’ai trouvé ce Nolan très bon. D’une grande virtuosité dont certains plans méritent à seuls le détour. Finalement j’ai trouvé une similitude entre Christopher Nolan et Terence Malik avec sa Ligne Rouge. C’est du beau cinéma.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s